Morgane, 27 ans, entrepreneuse au RSA, 613 euros par mois in r —

Morgane, 27 ans, entrepreneuse au RSA, 613 euros par mois

http://eco.rue89.com/2011/05/11/morgane-27-ans-entrepreneuse-au-rsa-613-euros-par-mois-203381

Quand Wauquiez polémique sur le « cancer de l’assistanat », Eco89 se penche sur le porte-monnaie de Morgane, au RSA.

Quand Wauquiez polémique sur le « cancer de l’assistanat », Eco89 se penche sur le porte-monnaie de Morgane, au RSA.

Elle vit du RSA et de quelques économies. Morgane Belletet, 27 ans, s’est lancée depuis près de deux ans avec Salomé Brussieux, une amie, dans la création d’une entreprise de mode : « Pas facile financièrement. » Ouverte, elle n’a pas hésité quand on lui a demandé de détailler son porte-monnaie pour Rue89.

« Je mets les mains dans les poches pour la photo, comme ça je correspondrai à l’image de la “Rsiste” qui ne fait rien », plaisante Morgane. Une allusion ironique à la polémique que le secrétaire d’Etat aux Affaires européennes Laurent Wauquiez tente de relancer sur l’assistanat. Sans le RSA, « on pourrait pas faire ce qu’on fait aujourd’hui », indiquent d’emblée les deux créatrices.

Affable, vêtue avec recherche, Morgane accueille Rue89 dans l’atelier qu’elle occupe avec Salomé. 22 m2 au quatrième étage du 6B, un espace accueillant des artistes à Saint-Denis. Deux ordinateurs font face à deux machines à coudre, les créations côtoient la paperasse. Bienvenue dans une petite entreprise complètement autonome.

« J’ai pris le premier truc qui venait »
« Après un bac ES, j’ai fait un BTS design de mode puis un diplôme supérieur d’arts appliqués en conception créateur textile, à Roubaix. »

C’est là qu’elle rencontre Salomé. Son bac +4 en poche, Morgane s’accorde une année Erasmus à Barcelone :

« J’avais mon diplôme et pas grand-chose à apprendre au niveau des études, si ce n’est voir comment on étudie la mode dans un autre pays, et puis apprendre l’espagnol. »

A son retour à Paris, elle est embauchée par la société Vanitex, spécialisée dans le prêt-à-porter féminin. Elle avoue :

« J’avais besoin d’un travail pour prendre un appartement et mon indépendance, donc j’ai pris le premier truc qui venait. »

Advertisements

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s


%d bloggers like this: